Sunday, February 20, 2011

Lettre à un contempteur du révisionnisme

A Guy Millière, auteur d'un article paru dans l'hebdomadaire Les 4 Vérités le 21 janvier 2011 sous le titre "La police de la pensée contre Eric Zemmour" :

Monsieur,

Dans cet article vous dénoncez les révisionnistes et leurs travaux ; plus précisément vous stigmatisez leurs "pseudo-travaux de charlatans et d'imposteurs" ou leurs "discours abjects sur des faits eux-mêmes abjects".

Mais, avant de porter une telle condamnation et de joindre votre voix à celle des puissants contre "ces pelés, ces galeux" que sont les révisionnistes, êtes-vous seulement allé à la source ? Avez-vous lu un seul ouvrage de ces hérétiques ?

Je me permets de vous soumettre une brève recension des "Victoires du révisionnisme", datée du 11 décembre 2006 (<http://robertfaurisson.blogspot.com/2006/12/les-victoires-du-revisionnisme.html>). Il est à noter que, depuis lors, les révisionnistes ont remporté bien d'autres victoires. Pour m'en tenir à la seule question des prétendues chambres à gaz d'Auschwitz, il faut savoir que Robert Jan van Pelt, professeur dans une université canadienne, sorte de dernier des Mohicans juifs à vouloir PROUVER l'existence et le fonctionnement de ces prétendus abattoirs chimiques, a finalement rendu les armes le 27 décembre 2009, date à laquelle il a reconnu que, tout bien considéré, il n'existait à Auschwitz, capitale de la Shoah, aucune preuve d'un tel crime ; il a ajouté qu'en conséquence, pour sa part, il souhaitait qu'on ne s'acharne plus à dépenser tant d'argent pour la conservation des lieux et qu'on y laisse la nature reprendre ses droits. Tant il est vrai que ces "armes de destruction massive" d'Adolf Hitler n'ont pas plus existé que celles de Saddam Hussein.

Vincent Reynouard, en prison pour un an depuis le 9 juillet 2010, vient de se voir refuser le port du bracelet électronique parce que le juge chargé de l'application des peines a trouvé qu'il ne manifestait aucun signe de repentir. Il a 42 ans. Il est père de huit enfants. Son épouse et leurs enfants vivent dans des conditions déplorables. Il a été condamné au versement de près de 70 000 €. Pas un journal de la grande presse, pas une chaîne de radio ou de télévision n'a encore rapporté qu'en France un professeur adoré de ses élèves, chassé de l'enseignement pour révisionnisme, père de huit enfants, est en prison (à Valenciennes) pour avoir envoyé à un certain nombre de personnes une brochure de seize pages intitulée Holocauste ? Ce que l'on vous cache...(<http://balder.org/judea/pdf/Vincent-Reynouard-Holocauste-Ce-Que-Lon-Vous-Cache.pdf>).

Une pétition en sa faveur, lancée par l'historien Paul-Eric Blanrue et approuvée par Noam Chomsky, a réuni en un court laps de temps 1 400 signatures. Même silence, là encore dans les  grands médias. Ce silence n'est pas le résultat d'un complot ou d'une conjuration ; il résulte de l'ignorance dans laquelle on maintient le grand public quant aux travaux des révisionnistes et de la crainte, ressentie par tous, d'un tabou qu'on n'a pas même le droit de nommer.

Je suis reconnaissant à Guillaume de Thieulloy, directeur responsable des 4 Vérités, d'avoir, le 7 juillet 2009, salué la victoire de Bruno Gollnisch en cassation et d'avoir, le 25 août 2010, dans le cadre de l'affaire V. Reynouard, appelé à l'abrogation de la loi antirévisionniste. Il est, je crois, chargé de cours à l'Institut Catholique de Paris ; peut-être, à ce titre, sera-t-il intéressé de savoir que, par lettre du 1er décembre 2009, Madame Odile Dupont, Directrice des bibliothèques dudit institut, m'a retourné, sans le nommer, un ouvrage dont je suis l'auteur et dont je lui avais fait remettre un exemplaire à titre gracieux pour ses bibliothèques ; l'ouvrage en question était un opuscule intitulé Le Révisionnisme de Pie XII.

Recevez, je vous prie, Monsieur, mes salutations distinguées.

Robert Faurisson 

Copie à la Rédaction des 4 Vérités

20 février 2011