Thursday, May 14, 1998

N’entre pas qui veut en Australie

  Même pour « tourisme ou autres activités de loisir » un étranger qui veut se rendre en Australie doit solliciter un visa de séjour. Les conditions prévues sont draconiennes. La section 10 du formulaire 48 à remplir par quiconque demandera un tel visa est une déclaration en cinq points. Dans les trois derniers de ces points vous devez déclarer :

 

1) Que vous disposez de ressources financières nécessaires à l’aller, au retour et à toute la durée du séjour ;

 

2) Que vous n’avez jamais souffert de tuberculose ni d’aucune maladie grave qui pourrait présenter un risque ou avoir des répercussions financières pour la communauté australienne ;

 

3) Que vous n’avez jamais été condamné pour un crime, pour un délit ou pour une infraction quelconque ; que vous n’avez été accusé d’aucun délit qui serait en instance de jugement ; que vous n’avez été extradé d’aucun pays ; qu’aucun pays ne vous a refusé l’entrée sur son territoire ou ne vous a refoulé ; que l’Australie elle-même ne vous a jamais refusé l’entrée sur son territoire et ne vous a jamais annulé votre visa ; que vous n’avez aucune dette en cours avec les autorités australiennes.

 

  Vous n’avez pas le droit de travailler pendant votre séjour en Australie. Vous n’avez pas le droit d’entreprendre des études de plus de trois mois pendant ce séjour. Si vous avez l’intention d’étudier pendant plus de quatre semaines, les autorités australiennes peuvent vous demander de présenter les résultats d’un examen radiologique pulmonaire.

 

  Les touristes qui auraient besoin de soins médicaux ou d’une hospitalisation sont prévenus que les soins médicaux en Australie peuvent être très coûteux et que leurs frais ne seraient pas couverts par le système national australien de Sécurité Sociale (sauf accord médical réciproque).

 

  Vous êtes prévenu que : « Vous devez répondre à toutes les questions [du formulaire] sans omettre de détail et avec la plus grande franchise. Tout renseignement erroné ou pouvant induire en erreur entraînerait le refus ou l’annulation du visa, et des pénalités pourraient s’ensuivre pendant votre séjour en Australie. »

 

  Vous êtes également prévenu que les renseignements que vous fournissez peuvent être transmis par la Mission diplomatique australienne la plus proche de votre domicile au Ministère australien de l’immigration et des Affaires multiculturelles ainsi qu’à des agences accréditées.

 

+++++++

P.S. : David Irving, citoyen britannique, n’a pu être admis en Australie : c’est parce qu’un tribunal allemand l’a condamné pour une déclaration de nature révisionniste. Toute personne condamnée pour révisionnisme est logée à la même enseigne. Détenteur de la citoyenneté britannique et de la citoyenneté française, condamné à près de douze reprises pour révisionnisme, en instance de jugement pour trois autres affaires révisionnistes, je ne puis évidemment pas me rendre en Australie.

 5 mai 1998

Australia is not for Everyone

Even for "tourism or other recreational activities," a foreigner wishing to go to Australia must apply for a visitor's visa. The conditions set forth are draconian.

Section 10 of form 48, which you must complete in order to request such a visa, is a five-point declaration, to be accompanied by signature; in the last three of the points you declare:

1) That you "have adequate funds to meet all costs associated with [your] visit to and from Australia";

2) That you "have never had tuberculosis or any serious condition likely to endanger or be a cost to Australia";

3) That you "have never been convicted of a crime or offence; been charged with an offence that is waiting [sic] legal action; been deported, refused entry or asked to leave a country; been refused entry to Australia or had a visa to Australia cancelled"; that you "do not have any outstanding debt to any Australian authority."

As for the conditions: "You may NOT undertake work while in Australia. You may NOT undertake study of more than three months duration while in Australia. If you intend to study for longer than four weeks, you may be asked by the Australian mission to provide a chest x-ray."

You are advised to "check that you have health insurance. Medical treatment in Australia can be very expensive. Visitors are not covered by Australia's national health insurance scheme unless they are covered by a reciprocal health care agreement."

You are warned that "you must answer all questions [in the form] honestly and completely. False or misleading information may lead to refusal or cancellation of your visa, or penalties while in Australia."

You are warned as well that "the Australian Department of Immigration and Multicultural Affairs (DIMA) is authorised to collect information provided on this form under Part 2 of the Migration Act 1958: Control of Arrival and Presence of Non-Citizens. The information will be used for assessing your eligibility for a visitor visa and for other purposes relating to the administration of the Migration Act."


PS: David Irving, a British citizen, cannot be allowed into Australia because he has been found guilty by a German court of making a revisionist remark. All those convicted for revisionism are in the same boat. A holder of British and French citizenship, convicted of revisionism nearly a dozen times, awaiting trial under charges for three more revisionist offences, I obviously cannot go to Australia.

Having said that, I suppose that for any case apart from revisionism the Australian DIMA, for political or other reasons, must be inclined to relax its rules a bit and grant its visas as it pleases.

May 14, 1998