Wednesday, May 25, 1994

Une nouvelle fois, Jean-Claude Pressac révise à la baisse le nombre des morts d'Auschwitz


Dans Les Crématoires d’Auschwitz, La Machinerie du meurtre de masse, le pharmacien Jean-Claude Pressac évaluait le nombre des morts d’Auschwitz à 775.000, chiffre arrondi à 800.000 [1].


Dans ma Réponse à Jean-Claude Pressac sur le problème des chambres à gaz, j’écrivais:


Je sais, mais ne puis ici dévoiler ma source, que Pressac envisage, le moment venu, d’abaisser le total des morts d’Auschwitz à 700.000 si les esprits lui semblent préparés à accepter cette nouvelle baisse. En 1989, il évaluait le nombre des seuls gazés à un chiffre compris entre “un million et un million et demi” [2].


Or, voici qu’aujourd’hui, dans la toute récente traduction en allemand de son livre de 1993, il évalue le nombre des morts d’Auschwitz aux chiffres – arrondis – de 630.000 à 710.000 ; parmi ces morts, il faudrait compter de 470.000 à 550.000 juifs gazés [3]. J.-C. Pressac qualifie d’«émotionnel» le chiffre de morts à Auschwitz retenu par les juges du procès de Nuremberg (1945-1946). Rappelons qu’en France il est défendu de contester ce même chiffre de quatre millions de morts à Auschwitz sous peine de prison et d’amendes, sanctions prévues par la loi Fabius-Gayssot sur «la liberté de la presse» (sic) ; cette loi est parue au Journal officiel de la République française, le 14 juillet 1990, sous la signature de François Mitterrand. Jugée insuffisante par les organisations juives, elle sera renforcée à la fin de 1994 par une loi Pasqua-Gaubert (Goldenberg) qui a déjà reçu l’aval de Pierre Méhaignerie, ministre de la Justice.


Rappelons aussi qu’à la fin de Nuit et Brouillard, film d’Alain Resnais datant de 1955 et constamment projeté dans toutes les écoles de France depuis près de quarante ans, le chiffre des morts d’Auschwitz est censé s’élever à neuf millions : « Neuf millions de morts hantent ce paysage» !


25 mai 1994



Notes


[1] J.-C. Pressac, Les Crématoires d’Auschwitz. La Machinerie du meurtre de masse, Paris, CNRS, 1993, p. 148.


[2] R. Faurisson, Réponse à Jean-Claude Pressac sur le problème des chambres à gaz, Paris, Diffusion RHR, 1994, note 4 au bas des pages 13-14, citant J.-C. Pressac, Auschwitz, Technique and Operation of the gas chambers, New York, The Beate Klarsfeld Foundation, 1989, p. 553.


[3] J.-C. Pressac, Die Krematorien von Auschwitz. Die Technik des Massenmordes, Munich et Zurich, Piper 1994, p. 202.